top of page

Le protégé de l’enfant terrible ouvre la Paris Fashion Week


Photographes, « fashions » et passionnés de la mode: tous se sont donnés rendez-vous au 35 rue des Francs Bourgeois pour admirer le défilé Weinsanto marquant l’ouverture de cette nouvelle semaine de la mode à Paris.


Qui de mieux que Weinsanto pour ouvrir cette parade de la mode ?


A l’image de la jeunesse, à une époque où chaque être s’approprie la mode pour affirmer sa personnalité, le protégé de Jean Paul Gauthier nous offre un défilé aux multiples facettes, à la fois poétique, chic et streetwear.

Ne vous méprenez pas, cette collection n’est en rien commerciale ! L’identité théâtrale y est toujours très présente mais elle évolue, elle se veut plus accessible. Il serait même envisageable d’enfiler ce parfait ensemble streetwear noir, et cette jolie robe kaki pour se balader dans les rues de Paris.


On retrouve également quelques pièces plus puissantes, que seul les audacieux oseront porter dans les rues de la capitale, tout comme cette sublime pièce appliquant les règles de la distanciation sociale, idéale en temps de pandémie.



Une attention particulière à la diversité


Porte-parole de la nouvelle génération, Weinsanto dicte ses propres codes en présentant, à chacun de ses défilés, tout un diversité de corps et de personnalités : un melting pot d’humains plein de vie et d’authenticité.

L’inclusion est maître-mot chez ce prodige qui ne cesse d’épater ...



par Inès L.

@modeintern

Comments


bottom of page